Contrôle d’accès grâce à la Reconnaissance Faciale

UN CONTROLE D’ACCES GRACE A LA RECONNAISSANCE FACIALE

La Reconnaissance Faciale consiste à reconnaître une personne (un employé par exemple) pris en photo par une caméra de vidéosurveillance installée à l’entrée de la zone que l’individu souhaite pénétrer, et de lui y donner droit d’accès ou non en fonction des autorisations que vous lui aurez accordé au préalable. Ce contrôle d’accès est possible grâce à un logiciel, capable de repérer la position des yeux et autres différents points de caractéristiques du visage sélectionné. Cette image est ensuite comparée avec celles contenues dans la base de données de votre entreprise.

Cette technologie était peu utilisée par les entreprises jusqu’aux vingt dernières années où elle rencontre une forte progression grâce à une fiabilité et une rapidité de traitement de plus en plus performantes.

Ces logiciels sont aujourd’hui capables de reconnaître en temps réel n’importe lequel de vos employés ou visiteurs autorisés à se rendre dans vos locaux, mais aussi d’écarter les individus malveillants pouvant tenter de tromper le logiciel en usurpant l’identité d’autrui avec de fausses caractéristiques (fausses barbes etc.).

Les domaines pour le moment les plus concernés par cette technologie de nouvelle intelligence artificielle sont :

La Sécurité : afin de lutter contre la criminalité et le terrorisme (délivrance de documents d’identité, contrôle des frontières, contrôle de police…)

La Santé : suivi des prises de traitements, détection de certaines maladies génétiques, accompagnement de procédures de prise en charge de la douleur

Le Commerce : afin de développer les parcours clients par exemple, ou dans le domaine bancaire pour instaurer un paiement par reconnaissance faciale par exemple

Depuis environ un an, de nombreuses compagnies aériennes et certains aéroports investissent également dans des systèmes de reconnaissance faciale afin de tester leur efficacité quant au contrôle sûreté ou même pour l’embarquement des voyageurs. On pourrait ainsi dans quelques années utiliser uniquement cette nouvelle technologie afin de voyager (plus de billets d’avion etc.).

Nous les retrouvons chez nos partenaires

Les commentaires sont fermés.

Share
fr_FRFrench
fr_FRFrench