• Nous contacter
  • img
Vol des métaux, un fléau qui frappe entreprises et population

Avec la forte hausse du cours des matières premières, les vols d’objets métalliques et de câbles explosent partout en France. Les pouvoirs publics et les entreprises sont sur le pont.

De nouvelles règles du jeu pour les recycleurs > Régulièrement braquées ou cambriolées par les malfaiteurs, les entreprises de recyclage de métaux doivent faire face à de nouvelles règles du jeu.

Les entreprises de recyclage de métaux ferreux et non ferreux sont plus que jamais sur le qui-vive. Et pour cause, « le prix moyen d’une tonne de non ferreux recyclé oscille entre 1 500 et 2 000 euros et celui du cuivre peut atteindre 5 000 euros la tonne », indique Patrick Kornberg, le porte-parole de Federec, une association qui réunit 1 300 entreprises, soit 80 % de la profession. Laquelle est obligée de mettre ses stocks à l’abri des grillages, des caméras de vidéosurveillance et des rondes de gardiennage. Ce qui n’empêche pas les malfaiteurs de s’attaquer désormais aux camions qui acheminent leurs ferrailles et autres matières recyclées chez leurs propres clients.

Autre source d’inquiétude pour les recycleurs, les braquages qui visent les espèces enfermées dans les coffres. Lesquels pouvaient jusqu’en août 2011 représenter de 30 à 40 % de la valeur des achats. Pour assurer la sécurité de leur personnel, les professionnels sont tenus désormais de payer leurs fournisseurs (artisans, entreprises de métallurgie, particuliers, etc) par chèque ou par virement. Revers de la médaille, « nous avons constaté une baisse d’activité de l’ordre de 30 % pour les adhérents de Fédérec », soulève Patrick Kornberg, son porte-parole pour les métaux non ferreux.

Principale raison de cette baisse d’activité, certains fournisseurs préfèrent revendre aux recycleurs transfrontaliers, qui ne sont pas soumis à la même réglementation. « L’obligation de payer par chèque ou par virement est une spécificité française », explique Patrick Kornberg, qui ne désespère pas de voir, un jour, cette règle du jeu appliquée à l’étranger.

Lire plus

Partager :
A propos de l'auteur
asysko

Pas encore de commentaires...

Laisser un commentaire